FRÈRES DES HOMMES

Pour que la pauvreté n'atteigne pas les sommets,
courez avec Frères des Hommes !

Porter un dossard solidaire Frères des Hommes, c’est soutenir des projets sur le long terme qui forment les populations les plus défavorisées dans le monde à un métier et à s’organiser en collectifs

Qui est Frères des Hommes ?

Fondée en 1965, Frères des Hommes est une association de solidarité internationale reconnue d’utilité publique, laïque et apolitique. La spécificité des projets que nous menons avec nos organisations partenaires est de soutenir la formation des populations en situations de vulnérabilités pour leur permettre de s’émanciper économiquement et socialement, puis d’agir collectivement et solidairement dans un objectif de transformer la société.

Aujourd’hui Frères des Hommes développe des projets dans 6 pays (Haïti, Rwanda, Sénégal, Pérou, République démocratique du Congo et Inde) en collaboration avec 8 partenaires locaux.

3 principes d’action guident notre action :

  • s’adapter pour répondre aux besoins des populations ;
  • s’attaquer aux causes de la pauvreté en investissant dans la formation ;
  • pérenniser nos actions par la consolidation des savoir-faire et méthodes d’intervention.

Tous nos projets sont co-construits avec nos organisations partenaires, issues des sociétés civiles, et mis en place par eux sur le terrain. Ils sont rendus possibles grâce à la générosité de donateurs et au soutien financier d’organisations publiques ou de fondations.

Le partenariat mis en place avec l’UTMB depuis 2012 et la mobilisation des dossards solidaires ont déjà contribué à la mise en œuvre de nombreuses activités au profit des populations que nous épaulons.

>> Pour en savoir plus sur Frères des Hommes, rendez-vous sur notre site internet : https://www.fdh.org/Generosite-et-financement-L-Essentiel-2018.html

2019 - 2020 : zoom sur les principales activités en cours et à venir  

Au Pérou, nous épaulons les femmes vulnérables
- Formation : des dizaines de femmes apprennent un métier dans divers secteurs (chocolaterie, cordonnerie, bâtiment et électricité) et peuvent ainsi lancer leur activité pour générer leurs premiers revenus.
- Organisation : une centaine de femmes artisanes sont accompagnées par notre partenaire local et exposent leurs produits lors de foires artisanales.
- Action : des marches sont organisées pour lutter contre les inégalités dont sont victimes les femmes et pour valoriser l’artisanat local.

   

Au Sénégal, nous renforçons l’organisation des familles paysannes
- Formation : 200 paysans sont formés pour comprendre les relations qui existent au sein des groupements de village. L’objectif est d’assurer l’unité et l’engagement au sein du groupe.
- Organisation : chaque village développe des activités collectives à son échelle (culture de champs collectifs, greniers et banque de céréales, élevage…) et reçoit de petites sommes d’argent pour démarrer ses activités.
- Action : les familles paysannes créent une dizaine d’activités sur des thématiques qui préoccupent tout particulièrement les groupements comme la santé, l’environnement, les lois et l’accès à la terre.

 Au Rwanda, nous contribuons à transmettre les savoirs
- Formation : les paysans formés deviennent formateurs et transmettent les connaissances acquises au plus grand nombre. De plus, chaque paysan transmet une partie de son bétail à 2 autres familles pour que le projet s’étende à d’autres familles paysannes.
- Organisation : au travers de parlements virtuels, des espaces de concertation avec les autorités et les acteurs locaux, les paysans qui n’étaient pas considérés dans la société osent exprimer leurs idées et reprennent confiance en eux.
- Action : des journées d’échanges sont organisées pour réunir paysans, personnel des centres de santé, écoles et autorités locales. Cela permet aux paysans et aux acteurs locaux de réaliser une 15aine d’initiatives pour répondre aux besoins des familles paysannes et de leurs communautés.

  

 En RDCongo, nous accompagnons les femmes dévalorisées
- Formation : 50 femmes deviennent couturières ou teinturières. Elles sont équipées de machines à coudre, de kits de teinture (tissus, colorants, gants…) et sont aidées pour régler le loyer de leurs ateliers de production collective.  
- Organisation : des émissions sont diffusées sur un canal de la radio communautaire afin de faire la promotion d’événements liés à l’égalité hommes – femmes et à l’entrepreneuriat, mais aussi à la lutte contre les violences faites aux femmes à Bukavu.                       
- Action : des outils sont créés afin de suivre et d’analyser les évolutions survenues chez les femmes ayant participé au projet. Un exemple : l’« estimomètre », pour que chaque femme mesure l’estime qu’elle se porte avant et après les formations.

   

En Haïti nous construisons l’émancipation des paysans
- Formation : un accompagnement est mis en place pour aider les familles paysannes à faire évoluer leurs pratiques en agroécologie pour qu’à leur tour elles puissent transmettre les compétences acquises.
- Organisation : quelque 200 paysans sont formés sur la thématique de l’animation de groupe et abordent des thèmes tels que rôles et responsabilités, gestion financière et gestion des conflits. Des activités qui contribuent à renforcer l’organisation collective des paysans.
- Action : 36 activités citoyennes de protection de l’environnement sont organisées par les paysans eux-mêmes et leur communauté.

     

Pour en savoir plus sur nos projets, rendez-vous sur notre site internet : https://www.fdh.org/panorama2018/

Contact coureurs
Bénédicte ROGET
Frères des Hommes
b.roget@fdh.org / benedicte.roget15@gmail.com
tél : +33 (0)1 55 42 62 63
Whatsappmobile: +33 (0)6 24 75 21 63

Pour tout savoir sur Frères des Hommes : www.fdh.org

Après réception de votre don, nous vous adresserons un reçu fiscal libératoire vous permettant de déduire 66% de votre don de votre impôt, dans la limite de 20% de vos revenus.