Hayden Hawks, l’Esprit Américain

Communauté
31/03/2020
4 likes 1 share

 

Rapide, stylé et singulierHayden Hawks fait partie de ces coureurs américains fougueux et enthousiastes qui ont réinventé la façon de pratiquer le trail running ces dernières années. Il y a trois ans, sa victoire sur la CCC® l’a propulsé parmi les meilleurs athlètes du moment et pour cause, il y a établi le record de l’épreuve (10h24). Nous avons posé quelques questions à ce jeune papa qui est aussi le quatrième meilleur coureur américain au classement ITRA.  

Palmarès :

  • Victoire sur la CCC® 2017
  • Victoire sur le Lavaredo Ultra-Trail 2018
  • Victoire sur le Black Canyon Ultras 100k 2020

 

 

- As-tu débuté une activité physique inédite durant cette période de confinement ?

Depuis le début de cette période de confinement, mon programme d'entraînement intègre plus de vélo que d’habitude. J'ai récemment acheté un nouveau home trainer et je me suis inscrit à Zwift. Je ne suis pas le meilleur cycliste, mais je m'améliore grandement en passant plus de temps à la maison sur cet outil. Si quelqu'un veut faire une course ou s'entraîner, faites-le moi savoir ! J'espère que cela me permettra de devenir un meilleur grimpeur et de renforcer mes jambes pour la descente également.

 

- Y a-t-il quelque chose que le grand public ignore de toi ?

Durant mon enfance, j'ai joué au baseball à un très haut niveau. Je faisais partie d'une équipe qui a failli se qualifier aux Little League World Series. C'était ma vie et j'ai voyagé à travers tous les États-Unis pour jouer au baseball contre de nombreux joueurs qui sont professionnels aujourd'hui. Le base-ball est toujours mon grand amour, et j'aime jouer à la balle et regarder un match ! Je suis aussi un grand fan de basket-ball ! Allez Utah Jazz !

 

- Ta meilleure astuce en cas de « coup de moins bien » durant une course ?

Continuer d'avancer ! Même si vous devez ramper à quatre pattes, continuez d'avancer et sachez que ça ira mieux plus tard. D'autres se sentent probablement aussi mal que vous et vous devez continuer à avancer comme eux jusqu'à ce que le moment soit venu de vous sortir de là ! J’apprécie aussi quelques verres de Cola pour combattre cette sensation de fatigue !

 

- La pire chose à faire la veille d’une course ?

Manger un très gros repas ! Vous vous sentirez ballonné et lourd ! Vous souhaitez vous sentir léger le jour de la course, il faut garder la même routine qu’à l'entraînement ! Ne stressez pas, faites comme si c’était un entraînement habituel !

 

- Quel est ton plat préféré ? Ta pornfood préférée ?

J’adore la nourriture mexicaine ! Je mange beaucoup de burritos, de tacos, de quesadillas, de frites et de salsa, et des litres de guacamole ! Complétez le tout avec de la glace Oreo ou un shake Oreo aux bananes et c’est parfait !

 

- Ton groupe préféré et la chanson que tu écoutes en cachette ?

Mon artiste préféré du moment est Gregory Alan Isakov. C'est une musique Indie Folk douce qui est parfaite pour courir dans les montagnes ou pour se détendre à la maison. J'adore ses chansons « Big Black Car », « San Luis » et « Stable Song » ! Je suis aussi fan de Drake pour me motiver avant ou pendant une grande course.

 

- Une passion/hobby qui n’a aucun rapport avec le trail running ?

J'adore pêcher. Mon père et moi allons en Alaska chaque année pour pêcher le saumon. Cette année, nous espérons le faire en Islande. C'est un de mes passe-temps favoris. En fait, j'aime tous les types de pêche. Rien de plus paisible que de lancer une ligne sur une rivière calme, sans personne autour de soi.

 

- Y a-t-il un athlète élite de trail running qui t’inspire dans ta pratique ?

Probablement Jim Walmsley. Jim vient d'un milieu similaire au mien. Il n’a peur de rien et trouve toujours des moyens de s'améliorer. Bien qu'il soit un concurrent et que je fasse toujours de mon mieux pour le battre, il est aussi une source d'inspiration et me motive à m'entraîner encore plus dur et à ne jamais baisser ma garde ! Mes concurrents les plus coriaces sont aussi ma plus grande source d'inspiration !

 

- Quel est le plus beau souvenir de ta carrière ?

Gagner la CCC® en 2017 fut le meilleur souvenir de ma carrière. C’était deux semaines après la naissance de mon fils, et après la Transvulcania et les championnats du monde qui furent difficiles cette année-là. Ce fut un tournant dans ma carrière et cela m'a donné confiance en ma capacité à affronter n'importe qui et n'importe où dans le monde ! C'était une expérience géniale et quelque chose dont je me souviendrai toujours.

 

- Un aspect atypique de ta personnalité ?

Je m'épanouis dans la compétition et dans la douleur, je ne peux pas vivre sans elles ! J'aime me sentir mal à l'aise et me mettre dans des situations stressantes !

 

- Un rituel particulier avant une course ?

Le matin, je prends toujours une douche, je me coiffe, j'embrasse ma femme et mon fils et je serre la main de mes principaux concurrents !

 

- Quels kilométrage, nombre d’heures, D+ as-tu effectué pour préparer ta dernière course de l’UTMB® (sur les 30 derniers jours) ?

Avant une grande course, je fais généralement entre 210 et 240 kilomètres par semaine avec un dénivelé de 6000 à 9000 mètres. Je ne délaisse pas les entraînements basés sur la vitesse, je pense qu'il est important de toujours garder ce type de séance ainsi que du plat dans son entraînement, même pour une course comme l'UTMB® !

 


Vous pourriez aussi aimer